Rechercher

ÊTRE FAMILLE D'ACCUEIL ?


VADEMECUM DE LA FAMILLE D’ACCUEIL

(ANNEXE AU CONTRAT DE FAMILLE D’ACCUEIL)


PREPARER L’ARRIVEE DE L’ANIMAL

LISTE DU MATERIEL DE BASE INDISPENSABLE

- Une balance (type balance de cuisine)

- Un thermomètre traditionnel

- Un peigne à puces ou poux et un tire-tique

- Des seringues sans aiguilles ou biberons, des gants jetables, des compresses, du sérum physiologique et de la Bétadine jaune ou un désinfectant cutané pour félins

- Des jouets

- Un griffoir ou un morceau de carton dédié aux griffades

- De quoi grimper, escalader (idéalement un arbre à chat)



A FAIRE DES L’ARRIVEE DE L’ANIMAL

- Pesée (pour les chatons de moins de 3 mois : les peser chaque semaine)

- Déparasitage externe : produit fourni par l’association.  Vérifier scrupuleusement l’absence de tiques, le cas échéant, les retirer sans attendre

- Déparasitage interne : Produit fourni par l’association : Dolthène (1 pipette de poids/ jour pendant 3 jours consécutifs) ou cachet spécial chaton, tous les mois jusqu’aux 6 mois. En cas de très grosse infestation, renouveler la vermifugation 8 jours après.

- Bien respecter la quarantaine dans une pièce isolée, fermée et non accessible à vos animaux, un mois minimum. Ensuite, l’interaction avec ses congénères (donc vos chats) sera un plus.

- Si votre pensionnaire est atteint d'une maladie contagieuse par contact (exemple : Coryza), pensez à bien vous désinfecter les mains et à changer de chaussures (gardez une paire pour la pièce de quarantaine).  Même les chats vaccinés peuvent être contaminés.

- Aucune sortie en extérieur pour les chats de l’association



ADAPTATION DE VOTRE COMPORTEMENT SELON LE CARATERE DE L’ANIMAL


 S’il est un peu craintif, apeuré :

- Le 1er jour, le laisser au calme dans la pièce de quarantaine. Prévoyez un carton, une niche ou une caisse de transport ouverte afin qu’il puisse s’y réfugier pour se sentir à l’abri. Il est probable qu’il attendra la nuit pour sortir de sa cachette et manger.

- Le 2ème jour, s’il ne vient pas vers vous, rapprochez-vous lentement de lui sans le toucher et parlez-lui d’une voix douce pour le rassurer.

- Le 3ème jour, il devrait venir vers vous. Dans le cas contraire, asseyez-vous près de lui et recommencez à lui parler, comme la veille.


- Poursuivre ainsi jusqu’à ce qu’il vienne spontanément vers vous.


 S’il est sauvage ou très apeuré:


- La 1ère semaine : la prise de contact :

Le laisser au calme dans la pièce de quarantaine. Prévoyez un carton, une niche ou une caisse de transport ouverte afin qu’il puisse s’y réfugier pour se sentir à l’abri. Restez dans la pièce mais ignorez-le ; vaquez à une occupation en parlant à haute voix ou en chantant. Cette étape doit durer une heure et être renouvelée plusieurs fois dans la journée.


- La 2ème semaine : le rapprochement

Continuez la phase 1 mais commencez à le caresser à distance à l’aide d’un plumeau ou d’un pinceau pour chauffage, idéalement imbibé d’herbe à chat en spray.

Essayez de lui proposer de jouer mais ne vous découragez pas s’il refuse. Renouvelez les caresses distantes et les propositions de jeu plusieurs fois par jour.

- La 3ème semaine : le contact physique

Continuer les caresses distantes et propositions de jeu mais tentez de le caresser avec votre main, en lui parlant doucement.

Quand il sera réceptif à vos caresses et semblera apprécier le contact physique, prenez-le dans vos bras ou sur vos genoux.


- La 4ème semaine : la présentation à la famille et aux amis

Ouvrez la pièce à d’autres personnes (hommes et femmes) qui viendront lui rendre des visites régulières, le caresser, lui parler, jouer avec lui. Cela évite l’hyper-attachement à une seule personne qui peut provoquer des troubles comportementaux susceptibles de compliquer son adoption.



EN CAS DE MALADIE OU DE BLESSURE


Prendre sa température et contacter votre « référente famille d’accueil » (coordonnées ci-dessous) pour déterminer ensemble les suites à donner.

 Si l’état du chat ne nécessite pas de consultation : votre référente vous guidera et vous fournira les éventuels médicaments utiles


 Si une consultation vétérinaire est nécessaire : prendre RDV avec un vétérinaire partenaire (coordonnées à la fin du présent guide) en précisant bien qu’il s’agit d’un chat de l’association.


Si l’animal n’a pas encore été identifié, demander au vétérinaire de le faire à cette occasion, si le chat est suffisamment âgé.


Idem si pas encore stérilisé et que les soins nécessitent une anesthésie.


L’idée est de grouper les interventions pour :

- limiter le stress de l’animal ( les visites chez le vétérinaires ne sont jamais très appréciées),

- optimiser les interventions du vétérinaire partenaire ( qui pratique des honoraires réduits pour l’association)

- limiter les frais pour l’association,

En revanche, si le chat est malade et n’a pas été vacciné, il conviendra de prendre un rendez-vous ultérieur pour la vaccination puisqu’elle doit être faite sur un chat en pleine santé.



LA MISE A L’ADOPTION

Rappel préalable : En votre qualité de famille d’accueil vous serez toujours prioritaire pour adopter l’un de vos pensionnaires ; les conditions d’adoption seront les mêmes que pour les adoptants extérieurs à l’association à l’exception de la période d’adaptation de 1 mois (voir ci-dessous) qui ne vous sera pas imposée puisque le contact sera déjà bien établi.


Dès son arrivée à l’association, et donc chez vous, les membres actifs de l’association mettront tout en œuvre pour trouver un adoptant à votre petit pensionnaire.


Idéalement, le chaton devra être adopté dès après son sevrage et le chat adulte dès la fin de sa quarantaine ou dès lors qu’il sera sociable.


Malheureusement, certains séjours en famille d’accueil s’éternisent un peu...


L’association a conscience que le temps renforce l’attachement et rend plus difficile la séparation.


Il est important que vous soyez conscient(e) que le départ du chat ne sera pas un moment facile.


Après une première sélection des candidats à l’adoption, il sera organisé une pré visite, en fonction de vos disponibilités.


Selon le déroulement de la « rencontre », la remise du chat au candidat à l’adoption sera ou non validée et organisée.


 Pour rappel, nos adoptions sont précédées d’une période d’adaptation de 1 mois au terme de laquelle les candidats peuvent renoncer à adopter le chat qui, si vous le souhaitez et êtes en mesure de l’accueillir, reviendra chez vous en priorité pour éviter la multiplication des « maisons temporaires ».


L’association peut, elle aussi, estimer au cours de la période d’adaptation que le candidat ne convient pas au chat et refuser l’adoption.


La signature du contrat d’adoption sera assurée par l’association.


Il vous appartiendra d’amener le chat chez le vétérinaire pour faire établir le certificat vétérinaire de bonne santé et de nous le remettre, avec le carnet de santé et tout autre document en votre possession (I-CAD, ordonnance…) lors du départ du chat


Le jour J, en remettant votre petit pensionnaire à son adoptant, gardez bien à l’esprit que c’est grâce à ce (plus ou moins court) passage entre vos mains que cet animal a pu être sauvé de la rue et adopté par une famille aimante qui va prendre soin de lui et lui offrir une belle vie de chat.


Sans famille d’accueil, aucun sauvetage possible.

17 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout